Journée mondiale de la contraception

Une bonne contraception, au bon moment pour la bonne personne

Plusieurs événements ont marqué ces dernières années : la gratuité de la contraception pour les mineures de plus de 15 ans, le déremboursement des pilules de 3ème génération, le débat médiatique autour des risques liés aux pilules de 3ème et 4ème générations, les nouvelles recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS) en matière de contraception, la campagne de communication lancée par l’Institut National de Prévention et d’Éducation pour la Santé (INPES).

Globalement, la contraception des femmes en France a beaucoup évolué. Des changements profonds ont permis de sortir du schéma français « tout pilule » et de mieux adapter les contraceptions aux modes de vie des femmes.

L’INPES a déployé une campagne de communication depuis mars 2013 afin de faire connaître la  diversification des méthodes contraceptives qui permet à chaque femme, à chaque couple, de choisir la contraception adaptée à son mode de vie, sa situation affective et médicale. Ceci dit, l’efficacité théorique d’un contraceptif n’est en effet pas le seul critère à prendre en compte pour s’assurer d’une bonne protection. Il faut considérer son efficacité pratique et donc son usage au quotidien. Si la contraception est facile à utiliser,  adaptée à la situation médicale de son utilisatrice, à son mode de vie, sa personnalité, sa vie affective, sa sexualité, elle sera convenablement utilisée et jouera son rôle de protection contre les risques de grossesse.

Le site www.choisirsacontraception.fr propose une information complète sur la contraception. L’ensemble des méthodes contraceptives y sont présentées, il suffit de cliquer sur le pictogramme correspondant. Le site répond aux questions pratiques qui peuvent se poser pour chacun des moyens : Qu’est-ce que c’est ? Comme l’utilise-t-on ? Quelle est son efficacité et qu’est-ce qui peut la compromettre ? Qui peut l’utiliser ? Quels sont ses avantages et ses inconvénients…

Haut de contenu