Pôle Cardiologie, Angiologie, Néphrologie, Endocrinologie

Endocrinologie et maladies métaboliques

  • Chef de pôle : Dr. David VERHELST
  • Cadre supérieur de santé du pôle : Mme Stéphanie TURPEAU
  • Chef de service : Dr. BENAMO Eric
  • Cadre de santé du service : Mme MONSO Isabelle

Contacter le service

  • Secrétariat
  • Tél. : 04 32 75 30 81
  • Fax : 04 32 75 30 82
  • Ouvert du lundi au vendredi de 8h à 17h
  • Unité d’hospitalisation de semaine
  • Tél. : 04 32 75 30 78 ou 04 32 75 30 86
  • Du lundi au vendredi
  • Unité conventionnelle 24h/24
  • Tél. : 04 32 75 30 84
  • Prise RDV consultations externes
  • Tél. : 04 32 75 30 81
  • Secrétariat des assistantes sociales
  • Tél. : 04 32 75 33 07

Localisation

Zone A

Spécialités

  • Endocrinologie
  • Diabétologie et métabolisme

Equipe médicale et d'encadrement

  • Dr. Eric BENAMO
  • Dr. Pascal D'ANELLA
  • Dr. Marthe GROS
  • Dr. Meryem KADEM
  • Dr. Houda LAADHAR
  • Dr. Françoise PLAT
  • Dr. Valérie VASSY
  • Dr. Larisa Mirabela ZAHARIA

Équipe pluridisciplinaire

Équipe paramédicale

  • Assistante sociale : Mme Pascale BRUNEL
  • Diététiciens
  • Infirmier(e)s
  • Aides-soignant(e)s
  • Agents des services hospitaliers
  • Assistante sociale
  • Psychologue
  • Pédicure
  • Podo-orthésiste

Consultations

  • Zone E - 1er étage - Prise RDV : 04 32 75 30 81 - Des rendez-vous sont donnés pour les soins ambulatoires de pieds après accord médical du lundi au vendredi. Des rendez-vous sont disponibles pour les urgences avec accord téléphonique entre le médecin traitant et le médecin du service.

    Consultations d’endocrinologie

    Dr. Eric BENAMO, Dr. Pascal D'ANELLA, Dr. Marthe GROS, Dr. Meryem KADEM, Dr. Valérie VASSY, Dr. Larisa ZAHARIA

    Zone A - 4ème étage - Prise RDV : 04 32 75 30 81

    Consultations d’endocrinologie

    Dr. Françoise PLAT

    Zone E - 1er étage - Prise RDV : 04 32 75 30 81

    Consultations de soins ambulatoires de pieds diabétiques le vendredi matin pour le suivi des patients après leur sortie d'hospitalisation dans le service

    Dr. Eric BENAMO

Votre séjour

Le service d’Endocrinologie comporte 14 lits d’hospitalisation de semaine, 12 lits d’hospitalisation conventionnelle.

  • L’admission en unité de semaine est programmée par le médecin endocrinologue (libéral ou hospitalier) qui vous aura vu préalablement en consultation. Vous pourrez bénéficier de séances d’éducation thérapeutique individuelle avec un soignant ou collective avec d’autres patients et éventuellement vos proches. Des examens complémentaires pourront être réalisés au cours de cette hospitalisation. N’hésitez pas à demander des informations complémentaires à l’équipe médicale et soignante. Des documents à visée éducative pourront vous être remis durant votre séjour.
  • L’unité ambulatoire de pieds diabétiques accueille principalement les patients préalablement hospitalisés en unité conventionnelle pour des plaies de pieds.
  • L’admission en unité conventionnelle se fait soit après accord avec votre médecin traitant, soit par le biais des urgences.
  • Merci de bien vouloir remplir le questionnaire de sortie.

Une visite médicale est assurée tous les jours par les médecins du service, en matinée.

Une prise en charge éducative nutritionnelle est assurée par les diététiciens du service, sur prescription médicale, en entretien individuel et/ou en séances collectives.

D’autres médecins spécialistes tels que des addictologues, médecins de la douleur, pourront intervenir à la demande des soignants mais également des psychologues, kinésithérapeutes, pédicures, podo-orthésistes, assistante sociale, etc.

Si la personne de confiance, qui peut être un membre de votre famille, et que vous aurez signalé à votre arrivée, souhaite s’informer sur votre état de santé, un entretien lui sera accordé par l’un des médecins qui vous prendra en charge, sur rendez-vous auprès de l’équipe soignante.

Une astreinte médicale à l’intention des patients traités par pompe à insuline en ambulatoire est assurée tous les jours de l’année 24 heures sur 24.

Horaires de visite des familles : du lundi au vendredi de 12h à 20h, et les dimanche et jours fériés de 10h à 20h. Il vous est demandé de ne pas venir à plus de deux personnes à la fois.

Pour le bon fonctionnement du service, les visites sont interdites le matin, la présence des enfants de moins de 12 ans est déconseillée.

Votre sortie

A l’issue de votre hospitalisation, votre sortie est organisée sur prescription médicale le matin ou l’après- midi.

Nous vous remettrons, si besoin, vos ordonnances, vos prochaines convocations, si nécessaire, l’organisation de vos éventuels examens complémentaires à réaliser en externe, un bon de transport si votre état de santé le nécessite et dont les modalités seront fixées uniquement par le médecin du service.

Vous pourrez demander un justificatif d’hospitalisation au service de gestion administrative des patients.

Dans certains cas, des soins infirmiers ou une hospitalisation à domicile vous seront proposés pour poursuivre certains soins.

Nous pourrons également faire intervenir un prestataire de soins avant votre sortie pour préparer votre retour à domicile.

Un compte-rendu d’hospitalisation sera adressé à votre médecin traitant ainsi qu’aux autres correspondants médicaux (et paramédicaux) dont vous nous aurez précisé les coordonnées.

Savoir-faire

Le diabète se caractérise par un taux de sucre trop élevé dans le sang, une hyperglycémie liée à un mauvais fonctionnement du pancréas. Non dépisté ou mal contrôlé, le diabète détériore le fonctionnement des organes vitaux et entraîne de graves problèmes de santé : cécité, insuffisance rénale, maladies cardio-vasculaires ou amputation.

Le sucre détériore les parois des vaisseaux sanguins qui nourrissent tous les tissus en oxygène et en éléments nutritifs. Sans prise en charge, les conséquences du diabète participent à diminuer l’espérance de vie.

Aujourd’hui, 4 millions de Français en sont atteints. Un diabète est avéré lorsqu’à deux reprises le taux de sucre dans le sang (glycémie) est supérieur ou égal à 1,26 g/l.

Il existe principalement deux formes de diabète

  • Le diabète de type 1 est une forme immédiatement diagnostiquée. Il se manifeste souvent dès le plus jeune âge. Le pancréas est dans l’impossibilité totale de fournir l’insuline, l’hormone qui régule l’utilisation du sucre par le corps. L’injection d’insuline plusieurs fois par jour est nécessaire à la vie des malades.
  • Le diabète de type 2, un diabète qui est souvent découvert fortuitement. C’est la forme la plus répandue de la maladie. La production d’insuline du pancréas est défaillante (carence en insuline) et il existe également une résistance à l’action de l’insuline au niveau des tissus cibles. Les conséquences de ce dysfonctionnement peuvent passer inaperçues.

En France, 700 000 personnes ignoreraient leur diabète. Il apparaît à l’âge mûr, généralement à partir de 40 ans et lors de la vieillesse. Son origine est souvent génétique. La présence de personnes diabétiques dans le cercle familial proche prédispose à la maladie et doit inciter à effectuer des dépistages réguliers. Le diabète a également des causes environnementales et culturelles. Des habitudes alimentaires trop riches ou déséquilibrées accentuent le risque. Le surpoids et l’obésité sont des facteurs aggravants de la maladie, car ils sont responsables de l’insulinorésistance, à plus forte raison si toute activité physique est absente.

Des chiffres alarmants

  • 1 personne meurt du diabète toutes les 10 secondes dans le monde. Le diabète est un mal qui s’étend de plus en plus en France, on parle d’épidémie silencieuse.
  • 4 millions de personnes sont touchées.
  • 400 nouveaux cas apparaissent chaque jour.
  • 700 000 français seraient des diabétiques qui s’ignorent avec des conséquences dramatiques.

Si rien n’est fait, 1 français sur 10 sera touché d’ici 15 ans.

Le diabète est un facteur de destruction irréversible de la santé

  • 1ère cause d’amputations (hors accidents) avec 8 000 cas par an en France
  • 2ème cause d’accidents cardio-vasculaires
  • 25% des cas de maladies détruisant les reins lui sont imputables
  • 1ère cause de cécité après 65 ans, plus de 1 000 cas par an

Les traitements du diabète de type 2 (ou type 1) se composent d'un ensemble de soins dont certains s'appliquent dès le début de la maladie, et d'autres en fonction de son évolution et de l'âge du patient. Il n'y a pas un traitement unique anti-diabète ou contre le diabète, mais un ensemble de mesures qui compose les traitements anti-diabétiques : anti-diabétiques oraux ou par voie sous-cutanée, insuline (multi-injections, pompe à insuline).

Ces soins se composent à la fois de mesures hygiéno-diététiques et médicales. Ils allient l'action des soignants, des traitements médicamenteux et du patient lui-même dans la prise en charge du diabète.

La personne diabétique joue un rôle central dans le dispositif de soins à travers des pratiques et des habitudes qui l'aident à bien vivre le diabète et à prévenir les complications.

Maladie complexe, pouvant affecter différentes fonctions de l'organisme, le diabète réclame une attention et un suivi particuliers à la fois du médecin généraliste ou du diabétologue, mais aussi de plusieurs professionnels de santé (cardiologue, podologue, ophtalmologue, diététicien, etc).

Dans la prévention et le traitement du diabète, l’alimentation occupe un rôle central. Les effets bénéfiques d'une alimentation équilibrée sur la santé et le diabète (glycémie et équilibre glycémique) sont scientifiquement prouvés. Pour les diabétiques, manger équilibré est bénéfique et indispensable ! Comme l'alimentation, le sport ou la simple activité physique permet de prévenir l'apparition du diabète et joue un rôle essentiel dans le traitement. Bouger, faire de l'exercice physique (pas forcément une activité sportive dans un club, une simple dépense physique régulière suffit) contribue à l'équilibre glycémique.

Haut de contenu